Championnat de France ULM 2013

Première place pour Jean-Michel SERRE

Cette année le championnat s’est déroulé à Mondreville du mercredi 8 au dimanche 12 mai soit seulement 4 jours mais la météo favorable a permis de réaliser 9 épreuves dont 6 ont été remportées par l’Alizé. La qualité de l’accueil du club local mérite d’être soulignée et le travail de tous les bénévoles également. Les épreuves intéressantes proposées par Samir Elari se sont déroulées dans la bonne humeur habituelle.

 Un nouveau moteur a subi une adaptation maison qui nous a permis de l’utiliser sur l’Alizé. Le manque de performance dans les épreuves d’éco et éco-rendement du moteur Corsair M 25 qui par ailleurs me donnait satisfaction nous a poussé à rechercher un 4 temps adaptable à notre Alizé. Ce nouveau moteur à répondu à mes attentes voire un peu plus ! En effet je désirais seulement gagner en consommation et je me retrouve avec une machine au rapport poids-puissance nettement amélioré.
Malgré un vent constamment de travers j’ai pu réaliser plusieurs décollages en moins de 25 mètres retrouvant les mêmes sensations qu’avec le Simonini mini 2 evo avec la fiabilité en plus (une vingtaine d’heures réalisées sans problème hormis 2 soucis d’avionnage sans conséquence: patte échappement et radiateur cassés).

Les démarrages, autant à chaud qu’à froid, sont enfantins là où les moteurs à carburateurs demandent un peu plus d’habitude. Seule précaution : penser à faire chauffer le moteur avant d’y « taper » dedans, 4 temps oblige !
La prise de poids est de 12 kilos par rapport au Corsair M25 mais le rapport poids puissance s’est amélioré: on est passé de 24 à 31 chevaux.

Sur les épreuves d’éco pure la consommation tourne autour de 2,5 litres/h et sur les épreuves où la consommation importe peu je n’ai jamais consommé plus de 5 litres.
Avant, la puissance me permettait à peine de tenir le palier à pleine vitesse (98-102 km/h) aujourd’hui à partir de 7200 tours la machine se met a monter pour avoir un taux de montée franchement positif à 8500 tours (régime maxi dans cette configuration) .

Le résultat est là, les seules épreuves où je ne gagne pas sont les précisions d’atterrissages (947 sur 1000 points pour l’Alizé, deuxième place), les décollages/atterrissages chrono ( 996 sur 1000 points, encore deuxième place) et les boites (350 sur 550 points re-encore deuxième place). En effet le vent constamment de travers sous le vent des hangars ne m’a pas permis sur les épreuves de précision de ralentir suffisamment la machine en toute sécurité. Pour ce qui est des tours de piste chrono je savais que l’Alizé n’était pas l’ULM le plus rapide mais grâce à sa maniabilité je ne suis qu’à 4 points sur 1000 du premier.
Pour conclure je dirais que j’étais parti faire ce championnat pour tester ce nouveau moteur sans prétention autre que de réaliser des mesures et m’assurer de sa fiabilité tant intrinsèque que son adaptation à l’usage aéronautique. Au final la première marche est au bout des essais autant dire que j’envisage de manière optimiste le championnat d’Europe à venir en Slovaquie au mois d’août prochain. Rendez-vous donc dans quelques semaines…

Jean-Michel SERRE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *